Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 mai 2007 3 30 /05 /mai /2007 10:47
L’histoire se déroule à Neuilly Sur Seine, il y a de ça déjà quelques années. Elle a été décrite dans la rubrique de faits divers d’un quotidien de la région parisienne dont je ne saurais me remémorer le nom.
Un soir d’été, un couple se rend chez des amis pour le dîner. Il laisse seul à la maison leur garçon de neuf ans, non sans lui laisser pour consigne de n’ouvrir la porte à personne. La soirée se déroule sans incident jusqu’à ce qu’un appel téléphonique bouleverse la tournure de la soirée. Reconnaissant le fils en question qui semblait bien perturbé à l’autre bout du fil, les amis du couple tendirent la communication au père.
« Papa, papa, revient vite ! Je viens de tuer un voleur. »
Papa revient vite !
Pensant dans un premier temps à un canular de leur progéniture, le père ne s’affola pas de suite mais seulement après que leur fils lui délivrent des détails inquiétants tant sur la cachette secrète du lieu où était cachée l’arme à la maison que sur les circonstances macabres du drame.
Ainsi les parents firent vivement route à leur domicile pour trouver leur fils en larme un revolver 9mm à la main. Au sol, un jeune homme, baignant dans une mare de son propre sang. Il gisait face contre terre. Ce sont les policiers qui prirent l’initiative de retourner le corps, laissant la famille reconnaître le fils de leur ami, chez qui ils ont passé la soirée, une balle dans la gorge.


CONCLUSION :

Tout ceci est bien entendu faux. A ma connaissance et après recherche, il ne semble pas que cette légende ne découle d’un fait réel.
De cette histoire quelque peu macabre et dérangeante ressort une certaine morale et ne laisse place qu’a peu de hasard :
Ce récit débute par une famille qui « abandonne » seul à la maison un jeune enfant pour aller s’amuser chez des amis. L’abandon de l’enfant sera ainsi sanctionné par un drame.
Puis il y a l’arme laissé à la maison. Cette fameuse arme au domicile qui résonne comme un taboue de société. Aujourd’hui encore, et plus que jamais depuis le drame à l’école Virginia Tech au Etats Unis, fait rage le débat sur la vente et la détention d’arme à feu et cette histoire semble y trouver son succès.
Certaine version de cette légende se déroule, comme ici, à Neuilly Sur Seine, petite ville de France qui n’a pas construit ça notoriété grâce à ces quartiers populaires mais plutôt par ses villas huppées, laissant ainsi penser que les protagonistes de l’histoire sont des gens plutôt aisés.


Partager cet article

Repost 0
Published by Tulipe - dans Crimes de sang
commenter cet article

commentaires

Straight Ahead 28/05/2010 01:14


Sympas le blog!

Pour détruire encore cette légende urbaine, il n'existe que très peu de revolvers chambrés en 9 mm (9mm quoi d'ailleur ? 9 mm court ? 9 mm parabellum ? 9 mm makarov ?), la plupart des revolvers
dont l'ogive fait approximativement 9 mm de diamètre sont chambrés en .38 ou en .357 ...
Il existait des barillets de rechanges pour certains revolvers en 9X19 mm (appelé également 9mm Parabellum, ou encore 9 mm Luger), notemment pour la série MR73 de Manhurin. Néanmoins, ces
cartouches étant à gorge et non à bourrelet, il fallait un "clip" pour les maintenir en place dans le barillet...


virginie edensland 09/11/2007 11:10

HELLO!!
JE TOMBE LA PAR HASARD, ET JE TE DEMANDE...EST CE QUE JE PEUX METTRE TON BLOG EN LIEN CHEZ MOI?
J'ADORE!!
BIZ
:0123:

Teka 04/09/2007 13:40

Très sympa, je suis content d'être passé par là.
Cordialement.
Teka

Please visit http://teka.over-blog.org

Pitch59 18/06/2007 19:24

Rien de nouveau ? Dommage !

Tulipe 16/06/2007 14:18

N'est ce pas !