Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 mai 2007 3 16 /05 /mai /2007 10:54
Les légendes urbaines ne connaissent pas toutes la même origine. Certaines sont entièrement fantasques et d’autres au contraire connaissent une part de vérité de plus ou moins grande importance.  Certaines sont dues à une erreur d’interprétation et d’autre créée sciemment … En bref, peut importe vraiment la manière dont la rumeur naît, tant que le contenu respecte une certaine règle: être en phase avec un sujet de société.

Les légendes urbaines, qui pour ma part ressortent plus souvent du mythe que de la légende, doivent retranscrire une peur commune, un ressenti populaire ou encore discriminer un ennemi commun pour trouver un certain élan.  Une bonne rumeur doit pouvoir être appropriée par son auditeur, il faut qu’elle le touche, qu’il se sente concerné pour qu’à son tour il ait le besoin de partager l’information reçue.

Inutile de vous dire que les sujets de sociétés prétextes à la rumeur sont nombreux donnons pour exemple une nouvelle technologie mise sur le marchée entraîne sont lots de légendes (Micro-Onde, les UV, les lasers, les téléphones portables, ...).  Pourtant, certains thèmes restent récurent à la rumeur. Elle semble ainsi combler un certain taboue. Il est parfois plus facile de véhiculer un mythe qui exprime à peu de chose notre ressenti plutôt que d’en faire ouvertement part. Ces thèmes sont la médecine et la chirurgie, les crimes de sang, les animaux dangereux, les maladies, les grandes personnalités et encore comme déjà cité, les nouvelles technologies.
Les légendes urbaines semblent trouver leur notoriété dans le besoin que tout à chacun nous éprouvons à conforter notre opinion ou notre croyance intime à une anecdote conter par un tiers.

Pour me reprendre, si certaines légendes naissent d’une erreur de traduction ou d’interprétation ( le cas des transferts au LSD ) d’autre sont crées de toute pièce pour discréditer une marque (Mac Donald), une personnalité, une religion ou un pays (les Etats Unis sont particulièrement touchés en France). Une légende urbaine peut également être entièrement tirée d’un fait divers réel mais être approprié par son orateur comme le cas d’un fait passé dans un autre établissement scolaire et narré comme s’il s’était déroulé dans son école (bisutage qui tourne mal).

Partager cet article

Repost 0

commentaires